Expulsion et réfugiés : une décision inédite à Limoges

8 mois de répit bienvenus

Répit inédit pour un squat à Limoges

Nous nous réjouissons de la décision du Tribunal d'Instance de Limoges du 29 octobre 2019 qui accorde un délai de 8 mois aux occupants d'un squat ; une décision inédite, qui ne s'appuie pas seulement sur la trêve hivernale, mais sur de solides arguments : 

  • suivi médical,
  • enfants scolarisés,
  • présence de nourrissons,
  • efforts d intégration,
  • occupation paisible des lieux.

Ce délai va permettre aux autorités compétentes d'envisager, dans les mois à venir, une solution d'hébergement pérenne et obtenir la régularisation administrative.

Lexeloi était représenté par Maître Blandine MARTY -avocate en droit des étrangers- dans le cadre de cette affaire, elle insiste sur le fait que le combat n'est pas terminé, puisque ce n'est qu'un répit pour ces familles.

Retour en images sur cette affaire.

Retour